Témoignages sur les nouvelles dynamiques en Tunisie et hommage à Mohamed Charfi à Paris

La dynamique artistique et culturelle en Tunisie depuis le 14 janvier 2011 ainsi qu’un hommage à Mohamed Charfi ont été au programme de la 24ème édition du salon Maghreb-Orient des livres , organisée samedi 3 février, à Paris. La députée Nadia Châabane a exposé, lors de la rencontre sur  » les nouvelles dynamiques à l’œuvre […]

La dynamique artistique et culturelle en Tunisie depuis le 14 janvier 2011 ainsi qu’un hommage à Mohamed Charfi ont été au programme de la 24ème édition du salon Maghreb-Orient des livres , organisée samedi 3 février, à Paris.
La députée Nadia Châabane a exposé, lors de la rencontre sur  » les nouvelles dynamiques à l’œuvre en Tunisie « , son vécu à l’Assemblée nationale constituante (Anc), qu’elle a illustré dans son livre récemment paru : « Tunisie 2ème République. Chronique d’une constituante 2011-2014 ». 
Châabane a indiqué :  » qu’écrire cette expérience est extrêmement important, c’est un témoignage… une manière de partager mes observations et mes ressentis « .
Elle a rappelé le rôle joué par la société civile pour faire face à la pression des représentants du Mouvement Ennahdha à l’ANC lors de la rédaction de la Constitution.
De son côté, la directrice artistique du projet  » Siwa plate-forme : la ligne d’une tentative à Redeyef « , Yagoutha Belgacem, a présenté les grandes lignes de ce projet artistique réalisé depuis cinq ans avec une trentaine de jeunes de la ville de Redeyef.  » C’est une forme de laboratoire artistique multidisciplinaire « , Belgacem, a souligné la volonté des jeunes de Redeyef de se projeter dans l’avenir à travers différentes formes d’art. 
Pour sa part, la documentariste Fatma Cherif, a indiqué que l’immortalisation des moments historiques de la révolution tunisienne s’est imposée à elle, instinctivement, » c’était une boulimie d’images pour raconter notre histoire « .
Par ailleurs, un hommage a été rendu au juriste et défenseur des droits de l’Homme Mohamed Charfi. 
Des témoignages sur le parcours de Charfi comme l’un des porteurs du projet du Maghreb arabe uni et militant des droits de l’Homme en Tunisie ont été livrés par le doyen de la faculté de droit d’Alger, Ahmed Mahiou et la militante tunisienne Khedija Cherif.
Ahmed Mahiou a rappelé l’attachement et la ténacité de Charfi à construire le Maghreb arabe uni en 1982 et sa réussite à créer une plate-forme à cette époque. 
Khedija Cherif a apporté un témoignage sur le rôle de Mohamed Charfi lors du congrès de la Ligue tunisienne des droits de l’Homme en 1985, notamment concernant la rédaction de la charte de la ligue.  » Il s’est beaucoup mobilisé pour les droits et la démocratie et a pu trouver un équilibre entre les parties en se basant sur la déclaration universelle des droits de l’Homme « , souligne Cherif.
Le salon Maghreb-Orient du livre est un rendez-vous annuel organisé par l’association Coup de Soleil et l’Institut de recherche et d’études Méditerranée Moyen-Orient, Iremmo.
D’autres événements sur la Tunisie sont programmés durant ce salon, dont des dédicaces de livres, des entretiens et un café littéraire intitulé  » Ecrire sa Tunisie « . 

Recherche