L’événement Cinéma au Musée, organisée au musée de Sousse, célèbre le réalisateur algérien Merzak Allouache et les 70 ans de la Cinémathèque de Milan.

L’association culturelle Afrique-Méditerranée et le Centre national du cinéma et de l’image proposent du 26 au 30 août 2017, la 3e session du Cinéma au Musée dans le cadre exceptionnel du Musée archéologique de Sousse. Cette manifestation est organisée avec le soutien précieux de l’Agence de mise en valeur du patrimoine et de la promotion […]

L’association culturelle Afrique-Méditerranée et le Centre national du cinéma et de l’image proposent du 26 au 30 août 2017, la 3e session du Cinéma au Musée dans le cadre exceptionnel du Musée archéologique de Sousse.

Cette manifestation est organisée avec le soutien précieux de l’Agence de mise en valeur du patrimoine et de la promotion culturelle, l’Institut culturel italien de Tunisie, la ville de Sousse, la délégation régionale des Affaires culturelles de Sousse, le CNC, Archives françaises du film, Le Centre national du cinéma algérien et la Fondazione Arbor.

Depuis trois ans, Cinéma au Musée se consacre à la sensibilisation du public tunisien, et en particulier celui de Sousse, au patrimoine cinématographique mondial et national. Une démarche qui s’inscrit dans le mouvement universel de conservation du patrimoine cinématographique et au moment où la Tunisie va enfin se doter d’une cinémathèque qui sera installée dans l’enceinte de la Cité de la Culture à Tunis en 2018.

Cette 3e session porte sur 3 thèmes. Il y aura, d’abord, un hommage à Merzak Allouache, cinéaste algérien, avec la projection de la version restaurée HD 4K de ‘‘Omar Gatlato’’, son 1er long métrage réalisé en 1976, qui avait marqué une rupture avec la thématique du cinéma algérien alors axée sur l’épopée de la lutte pour l’indépendance. 40 ans et 25 films plus tard, Merzak Allouache présentera sa dernière oeuvre ‘‘Tahqiq fil Djenna’’ (Enquête au Paradis), un documentaire-fiction qui décortique le mythe du paradis véhiculé par les prédicateurs du Maghreb et du Moyen-Orient.

Cette session célébrera aussi le 70e anniversaire de la cinémathèque de Milan avec la projection de plusieurs films muets inédits comme ‘‘Les us et coutumes de Tunisie’’ et ‘‘Stramilano’’, réalisés dans les années 20. Ces films seront accompagnés d’un ciné-concert donné par la pianiste italienne Francesca Badalini, le clarinettiste tunisien Skander Ben Abid et le percussionniste sénégalais Mouhamed Mbassa Faye.

Des films d’animation avec notamment ‘‘L’Italienne à Alger’’ tourné en 1968 ou ‘‘La Gazza Ladra’’ de Gianini et Luzzati, candidat aux oscars en 1966, et l’hommage que Luigi Comencini avait rendu au cinéma muet en 1953 avec ‘‘La valise des rêves’’, compléteront la célébration du 70e anniversaire de l’une des premières cinémathèques d’Europe créée en 1947 par les cinéastes Luigi Comencini et Alberto Lattuada.

Enfin, Cinéma au Musée marquera le centenaire de Jean Rouch, cinéaste et ethnologue français, né en 1917 et disparu en 2004 dans un accident de voiture au Niger, qui était devenu sa seconde patrie. Le film présenté, ‘‘Babatou, les trois conseils’’ en version restaurée HD 4K, réalisé en 1976, est un conte philosophique où un chasseur et un berger partis à la chasse aux esclaves reviennent vers leur roi avec trois conseils : ne jamais dépasser un village au coucher du soleil, ne jamais traverser une rivière en crue, et, si l’on se met en colère le soir, attendre le lendemain pour agir.

La 3e session de Cinéma au Musée sera clôturée par un concert du groupe Blacklight, composé de musiciens nigérien, congolais, camerounais et sénégalais, installé à Sousse depuis quelques années.

Recherche