Insolite : Une espèce rare d’orang-outan découverte en Indonésie

Selon Europe1.fr, des chercheurs ont découvert une septième espèce de grand singe, qui descend directement des orangs-outans. Mais le risque d’extinction est élevé. La découverte a été faite sur l’île de Sumatra en Indonésie, ont annoncé jeudi des scientifiques, soulignant que leur petit nombre en fait l’un des grands singes les plus menacés d’extinction sur […]

Selon Europe1.fr, des chercheurs ont découvert une septième espèce de grand singe, qui descend directement des orangs-outans. Mais le risque d’extinction est élevé.

La découverte a été faite sur l’île de Sumatra en Indonésie, ont annoncé jeudi des scientifiques, soulignant que leur petit nombre en fait l’un des grands singes les plus menacés d’extinction sur la planète.

Il s’agit également de la première nouvelle espèce de grands singes confirmée par la science depuis la découverte en 1929 d’un nouveau bonobo en République démocratique du Congo, précisent ces biologistes dont les travaux sont publiés dans la revue américaine Current Biology. « Ce n’est pas tous les jours qu’on trouve une nouvelle espèce de grands singes, ce qui rend cette découverte très excitante », se réjouit Michael Krutzen, de l’université de Zurich en Suisse.

Environ 800 membres. « Les grands singes comptent pourtant parmi les espèces animales les plus étudiées au monde », pointe pour sa part Erik Meijaard de l’université nationale australienne. Ce nouvel orang-outan, baptisé Tapanuli (Pongo tapanuliensis) vit dans la région de Batang Toru dans le nord de Sumatra, et sa population est estimée à 800 membres environ. Cette découverte porte à trois le nombre d’espèces d’orang-outan connues. C’est en 1997 que des chercheurs de l’université nationale australienne ont découvert la piste de cette population isolée à Batang Toru.

Des analyses menées sur le crâne et les dents. Les premiers indices de la spécificité des Tapanuli ont été observés sur le squelette d’un mâle adulte tué en 2013. Quand les scientifiques ont examiné le crâne et les dents, ils ont constaté certains traits uniques comparativement aux autres orangs-outans. « Nous avons été surpris de voir que les caractéristiques du crâne étaient vraiment différentes de ce que nous connaissions jusqu’alors de ces grands singes », explique Matt Nowak, un primatologue du Sumatran Orangutan Conservation Programme (SOCP).

Recherche