51ème édition du festival international de malouf de Testour: programmation de spectacles de musique et de théâtre

La 51ème édition du Festival international du malouf et de la musique traditionnelle arabe de Testour comporte 18 spectacles dont notamment celui qui sera donné par le chanteur Lotfi Bouchnak à l’ouverture le dimanche 16 juillet ainsi que deux autres spectacles, le premier théâtral sera donné par l’acteur Lamine Nahdi le 20 juillet 2017 et […]

La 51ème édition du Festival international du malouf et de la musique traditionnelle arabe de Testour comporte 18 spectacles dont notamment celui qui sera donné par le chanteur Lotfi Bouchnak à l’ouverture le dimanche 16 juillet ainsi que deux autres spectacles, le premier théâtral sera donné par l’acteur Lamine Nahdi le 20 juillet 2017 et le second sera assuré par le chanteur Ziad Gharsa le samedi 22 juillet courant. 
Le directeur du Festival Chekib Feriani a annoncé au cours d’une conférence de presse tenue, dimanche, à la maison de la culture Brahim Riahi à Testour pour la présentation du programme dudit festival que l’édition 2017 se distingue par l’organisation d’un concours entre des troupes de malouf et un prix de 12 mille dinars a été consacré à cet évènement. Un autre spectacle de malouf qui sera assuré par 30 enfants est également programmé afin d’ancrer cette musique auprès des jeunes générations. 
Fériani a fait savoir, dans une déclaration à la correspondante de l’Agence TAP à Béja, que cette 51ème édition du festival international du malouf et de la musique traditionnelle arabe de Testour sous le signe « la session de la confirmation », indiquant que « ce festival a atteint sa soixantième année et conserve sa particularité, ses racines et les objectifs pour lesquels il a été créé, à savoir la préservation de la musique du malouf ancrée à Testour et la musique traditionnelle en dépit de l’apparition d’autres cultures et genres musicaux ». 
Il a fait remarquer que le festival fait face à des difficulés concernant les spectacles internationaux financés par le ministère de la culture, soulignant que des efforts ont été déployés pour attirer des spectacles importants et diversifiés « malgrè les moyens matériels modestes qui ne dépassent pas 109 mille dinars, dont une subvention du ministère s’élevant à 60 mille dinars et demeurée stable en dépit des promesses de la doubler, de la prime de la municipalité et du gouvernorat ainsi que du soutien des particuliers », a-t-il regretté. 
Et d’expliquer que le prix des billets varie entre 2 et 10 dinars afin de sauvegarder le caractère culturel et populaire du festival de Testour qui, selon ses dires, « attire nombre de jeunes et d’adultes ». 
Des soirées consacrées à des spectacles de jeunes et de théâtre sont prévues dans le cadre de ce festival, outre l’organisaion de tableaux pour l’animation de la ville, des présentations de cinq poètes de Testour parmi lesquels Taeib Hammami et Abdelkrim Karaouachi le 19 juillet courant, Mohamed Hammami le 24 juillet et Youssef Hammami pour la soirée du 26 juillet. 
La troupe « la ville de la Soukra de musique arabe » et celle de « Foundouz » animeront la soirée du 17 juillet alors que le spectacle « Chouyoukh El malouf de Bizerte » et la chorale « les enfants du malouf de Testour » se produiront le 18 juillet pour être suivis du spectacle du jeune chanteur Mortadha et du parolier Hatem Guizani. 
Le chanteur Aymen Lassik sera sur scène le dimanche 23 juillet, pour être suivi par la chanteuse Mounira Hamdi, alors que le spectacle « Chouyoukh salatin ettarab » de la Syrie sera présent au festival de Testour le 25 juillet, lui succèdera par la suite le chanteur Chokri Bouzayane qui sera accompagné de la troupe de « la rachidia de Sousse » le 27 juillet. La soirée du 28 juillet sera animée par la troupe du malouf tunisien de la Marsa et celle du malouf de Sidi Bousaid en plus d’une soirée avec le groupe scolaire de Testour et la troupe de Khemais Ternane de malouf de Bizerte le samedi 29 juillet. 
La clôture du festival aura lieu le 30 juillet avec un spectacle de la troupe nationale de musique et la chanteuse Esma Ben Hmed ainsi qu’une présentation poétique de Mokhtar Ben Smail.

Recherche