Femmes violentées : Adoption de l’approche du théâtre thérapeutique dans le traitement

« Comment le théâtre peut-t-il constituer une thérapie pour les troubles psychiques chez les femmes victimes de violence? ». C’était la question évoquée au cours d’une rencontre tenue vendredi 27 octobre au Centre de recherche, d’étude, de documentation et d’information sur la femme (Credif) à El Manar, à Tunis. Cette rencontre, initiative du Credif en collaboration avec […]

« Comment le théâtre peut-t-il constituer une thérapie pour les troubles psychiques chez les femmes victimes de violence? ».

C’était la question évoquée au cours d’une rencontre tenue vendredi 27 octobre au Centre de recherche, d’étude, de documentation et d’information sur la femme (Credif) à El Manar, à Tunis.

Cette rencontre, initiative du Credif en collaboration avec l’Association « Al Ankaa », est organisée en marge du Festival international du théâtre féminin “Mra” (Femme).

Dramaturges et spécialistes en psychologie ont débattu de la possibilité de recourir aux expressions théâtrales pour surmonter le traumatisme et les troubles psychiques chez la femme victime de violence, susceptibles de toucher son équilibre mental et sentimental. Ils se sont appuyées sur les statistiques et conclusions les plus pertinentes d’une récente étude sur “La violence fondée sur le genre dans l’espace public”, réalisée par le Credif.

Les participants ont été unanimes quant à l’importance de la diffusion de l’approche du théâtre thérapeutique dans les régions et auprès des organes de lutte contre la torture infligée aux femmes, du fait de son efficacité dans la réduction des cas d’hostilité, de peur et d’isolement dont subissent un grand nombre de femmes battues. Adopter le langage théâtral, permettra à ces femmes de s’exprimer et se confier, ce qui les aidera à se débarrasser des tensions et troubles psychiques qui les rangent, ont-ils estimé.

S’agissant de l’approche du théâtre thérapeutique ou ce qu’on appelle communément “Le psychodrame”, les conférenciers ont expliqué que ce type de thérapie est soumis au diagnostic scientifique qui puise dans le comportement de la victime, de façon à déterminer la nature des effets subis après s’être exposée à la violence. Ces effets sont habituellement dominés par une peur constante et une tendance à anticiper le mal d’autrui, ce qui en résulte un comportement agressif ou un isolement extrême chez la victime, ont-ils constaté.

A cet effet, il a été aussi recommandé d’adopter le théâtre thérapeutique dans les établissements pénitentiaires et correctionnels, comme approche qui servira à améliorer la santé psychique des détenus, femmes et hommes, ce qui facilitera leur réinsertion sociale une fois libérés.

D’après TAP

Recherche